Les trésors du vide-grenier

La salle polyvalente a pris des airs de marché aux puces, ce samedi 15 juin, grâce à l’Aire-de-Rien qui y organise son traditionnel vide-grenier. Plus de trente exposants venus de tout le canton – six seulement sont Aériens – y proposent aux badauds les objets les plus divers, de la guitare électrique au four à raclette, du robot télécommandé à l’ancien casque de pompier.

 

Découvrir mille objets étonnants tout en soutenant l’Aire-de-Rien et les nombreuses activités que cette association organise dans la commune : c’était le programme proposé aux habitants d’Aire-la-Ville. (DR)

 

Dès l’entrée de la salle, le ton est donné par ces chaises massives, habillées de cuir ou d’une épaisse tapisserie, qu’on dirait sorties tout droit d’un décor médiéval. Plus loin, un carton plein de 33 tours qu’on découvre l’un après l’autre en faisant courir deux doigts sur leur tranche supérieure, en un geste oublié mais vite retrouvé. Les pochettes nous plongent dans les années septante, on reconnait Patrick Juvet et ses brillants collés sur la joue, Mike Brant, quelques compilations de tubes de l’été.

 

On se promène entre les tables, guettant la bonne affaire – cette collection de coquillages avec leur certificats d’origine, sur un papier un peu jauni datant des années soixante ? – avant de faire une pause à la buvette tenue par les dames de l’Aire-de-Rien.

 

Tout près de la buvette, une poule attend son nouveau propriétaire. (DR)

 

La buvette ne désemplit pas et c’est tant mieux, il s’agit de renflouer les caisses de l’association et de couvrir les frais de la dernière sortie que ces dames ont proposée aux aînés de la commune qu’elles ont emmenés à la découverte des iris, au château de Vuillerens.

Marco Cattaneo, juin 2013

Imprimer