Le groupe du sapin

Ce n’est que depuis 1997 qu’Aire-la-Ville a un sapin de Noël et c’est à Dominique Novelle que l’on doit cet arbre emblématique de fin d’année.

 

Lorsque ce dernier accède à son poste d’adjoint à la Mairie en 1995, le maire de l’époque, Charles Bosson, le charge de décorer pour Noël un petit érable planté devant la Mairie. Dominique s’exécute pendant 2 ans mais ne se satisfait pas de ce bricolage assez peu esthétique.

 

La Commune ayant peu de moyen, il se débrouille pour se faire offrir un sapin par une connaissance qui possède une forêt à Chancy. Ne pouvant transporter seul cet arbre imposant, il s’adjoint l’aide d’Isidore Chudzinski et de deux de ses oncles, Jean Christin et Jean Sarrasin qui assurent le transport avec un tracteur. C’est comme ça que « Le groupe du sapin » est né.

 

 

 De gauche à droite premier plan : Isidore Chudzinski - Arthur Schneider - Bernard Novelle - Willy Schneider - Dominique Novelle - Claude Novelle - Jean-Marie Wagenknecht
Second plan : Franz Stannek - Bernard Howald - Nino Trifiletti - Hugo Grieb

 

Depuis environ 8 ans, le sapin est acheté chez un fournisseur et livré directement dans le village. Plus besoin de tracteur mais un élévateur est loué pour l’occasion, pour suspendre les boules sur les plus hautes branches. « Le groupe du sapin » s’est étoffé, 10 personnes, toutes bénévoles, font désormais partie de ce club très fermé (7 retraités et 3 actifs qui prennent congé le jour du montage). Dominique Novelle me prévient que les places sont chères et qu’il y a une liste d’attente pour entrer dans cette équipe entièrement masculine et qui tient à le rester !

 

Le jour X, Dominique convoque sa troupe ainsi que notre employé municipal, Arthur Schneider, devant l’épicerie. La journée commence par un café croissant puis chacun rejoint son poste : Dominique Novelle aux commandes, Bernard Howald et Bernard Novelle prennent place dans la nacelle, Franz Stannek est détaché à la cuisine et le reste du groupe attend les ordres pour placer boules et guirlandes lumineuses.

 

 

Dominique Novelle aux commandes

 

Après un apéritif et une collation, le travail reprend. Il faut également placer toutes les illuminations sur les candélabres. L’an passé, seule la colline avait bénéficié de ces nouvelles décorations, mais maintenant que la route du Vieux-Four est remise à neuf, ses nouveaux réverbères munis d’ampoules économiques, sont aussi parés d’étoiles lumineuses.

 

 

 

Cet embellissement du village est apprécié par tous et plus particulièrement par nos Aînés. Dominique Novelle a été très touché, l’an passé, lorsque plusieurs d’entre eux, l’ont remercié pour ces lumières qui scintillaient et qui leur faisaient chaud au cœur durant la période des fêtes.

 

 

 

Le soir, tout le monde se retrouve à la salle du Rhône pour déguster un délicieux repas concocté par Franz Stannek, cuisinier retraité. C’est pour partager ces moments là, où après une journée de travail, on refait le monde entre amis, que « Le groupe du sapin » ne manquerait pour rien au monde ce rendez-vous annuel.

Galerie d'images

 

Texte et photos Catherine Poupaert - novembre 2013

Imprimer