Regrettables graffitis

Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps, quelques jeunes talents d’Aire-la-Ville avaient laissé libre court à leur inspiration sur les abribus de notre village. L’opération était créative, belle et réussie et chacun peut aujourd’hui encore en apprécier le résultat. Mais l’autre soir, l’arrêt de Treulaz a été la cible de quelques tagueurs anonymes, laissant vitres et murs couverts de graffitis ! Désolant ; il était flambant neuf et les déprédateurs de peu de talent !

  

L'abribus de Treulaz, au bas de la Colline aux Oiseaux (DR)

 

Dans leur virée nocturne, ils ont sévi ailleurs dans le village et alentours. Les autorités d’Aire-la-Ville ont déposé plainte contre X. Et il aura fallu l’intervention d’Arthur Schneider, employé communal, d’un spécialiste et de quelques couches anti graffiti pour venir à bout des marques persistantes. Quant aux coupables, ils encourent une peine de travaux d’intérêt général et devront supporter les frais de remise en état.

Octobre 2013

Imprimer