Le carton du loto de l'Aérienne

« Carton ! » L’exclamation, lancée par un joueur chanceux, vient rompre le silence concentré qui règne dans la salle polyvalente d’Aire-la-Ville. Quelques applaudissements timides la salue, mais c’est surtout un concert de grommellements qui l’accompagne, ponctué de « Il ne me manquait que deux numéros ! », « Et à moi trois… », « Vous êtes sûr que le 18 n’est pas sorti ? » Mais la bonne humeur l’emporte sans difficulté, un simple coup d’œil sur la planche de prix richement dotée, et chacun se prend à rêver, « la prochaine série, c’est moi qui la gagne ! »

 

Le comité de l'Aérienne en pleine assemblée générale, ce samedi 9 mars 2013. (DR)

 

Ce samedi 9 mars, l’Aérienne tient son assemblée générale annuelle, menée par un Edouard Duperrier toujours en verve. L’occasion de revenir sur les activités de l’année écoulée, d’évoquer les deux tournois de jass organisés par l’Association ou la fête de l’Escalade qui n’a pu battre l’an dernier son record de fréquentation, la neige tombée en abondance ayant ce jour-là freiné quelques ardeurs. Coincée entre l’apéritif de bienvenue et le repas concocté par les Jenny père et fils, la partie protocolaire est rapidement avalée, le temps d’accepter les comptes et d’applaudir les nouveaux membres du comité.

 

Après le repas concoté par les Jenny père et fils, les joueurs se concentrent. (DR)

 

Bruschetta à la grecque et joues de porc braisées se succèdent dans les assiettes de la petite centaine de gourmands réunis là, servis à table par les membres du comité et leurs conjoints. Pour le dessert, une délicieuse tarte aux pommes et sa glace vanille, nappées de caramel, viennent réjouir les papilles, dernière touche gastronomique avant d’entamer, sur le coup de neuf heures, le loto tant attendu.

 

La planche de prix, richement dotée par les sponsors de la soirée. (DR)

 

Installée contre un mur de la salle, face aux tables des joueurs, la planche de prix est magnifique, richement dotée par les sponsors de la soirée : Dominique Howald et sa boutique Madeko, Christophe et Véronique Bosson, Alain Jenny, Dominique Novelle, et Imma du Croissant Timbré. Chacun surveille sa grille, coche les numéros qu’Edouard Duperrier annonce au micro dans un silence ponctué de soupirs et d’exclamations retenues.

 

Stylo, crayon ou Stabilo, à chacun sa technique. (DR)

 

Les techniques varient, il y a ceux qui colorient entièrement chaque case, ceux qui entourent les chiffres, ceux qui les biffent, les professionnels, équipés d’un tampon encreur, les adeptes du stabilo boss, ceux du stylo ou ceux du crayon. Mais quelle que soit la méthode, la grille s’achève toujours dans un « Carton ! » qui réjouit chacun.

Marco Cattaneo - 9 mars 2013

Imprimer