Le couvert des Lavandières

Merveilleusement accueillant, ce nouveau petit couvert, installé tout à côté des terrains de pétanques jouxtant l’école! Dès le jour de son inauguration, ce jeudi 23 juin 2011, il a offert à chacun l’ombre et la fraîcheur qui sont - avec un bon vin blanc de la commune, des sandwiches et des tartelettes aux fraises - les ingrédients essentiels d’un beau début d’été.

 

Devant les autorités d’Aire-la-Ville au grand complet, les représentants du club de boules et les habitants du village, Dominique Novelle, adjoint au Maire, a rappelé l’histoire du petit édifice. Car ce dernier n’est pas aussi neuf qu’il y paraît, loin s’en faut. A l’âge vénérable de 168 ans, c’est même sa quatrième vie qu’il entame, après avoir successivement abrité les lavandières du village, puis du matériel agricole, pour finalement servir de garage à voitures !

 

Edifié en 1843, sous l’impulsion du Maire Charles Christin, il fut racheté à la commune en 1911 par Alfred Comte pour abriter poules, machines et véhicules divers. Aujourd’hui, un siècle plus tard, l’édifice change à nouveau de mains et retourne à la commune grâce à Jean-Marie Wagenknecht qui lui en fait don. La boucle est ainsi bouclée, puisque Jean-Marie est … le petit-fils d’Albert !

Après avoir abrité les lavandières qui faisaient leur lessive dans le Nant-de-Goy, au milieu du village, il accueillera désormais les passionnés de la pétanque, et tous les Aériens qui se laisseront séduire par une petite halte à l’ombre. Il témoigne ainsi de l’évolution du village au cours des siècles, telle qu’on la retrouve dans les pages du livre « Aire-la-Ville au fil de son histoire », écrit par Jean Novelle et disponible à la Mairie.

Imprimer