L'école ouvre sa bibliothèque

Un petit local vide de 20 mètres carrés tout au plus. L’amour des livres. L’envie de transmettre cette passion à ses élèves. Il n’en faut pas plus à Patricia Vascotto – maîtresse de 5P et 6P à l’école d’Aire-la-Ville – pour poser l’ébauche, début septembre 2010, d’un « projet bibliothèque ». Cynthia Besson (2E, 1P) – aujourd’hui en congé maternité – la rejoint aussitôt dans cette aventure.

 

Patricia Vascotto dans la nouvelle bibliothèque (DR)

 

Un appel est alors lancé auquel les Aériens répondent par l’envoi d’un nombre important de livres, de revues et d’ouvrages didactiques. Pour préserver leur bon état, l’APEALV (Association des parents d’élèves d’Aire-la-Ville) s’associe en conviant les parents à des soirées « plastifiage ». Les ateliers se déroulent dans la bonne humeur et l’on peut assister à l’échange des meilleures techniques éprouvées pour couvrir un livre !

 

Atelier "plastifiage" (DR)

 

Après plusieurs mois de mise en place, la bibliothèque ouvre ses portes. On y découvre un joli cadre, à géométrie variable. Patricia a su exploiter, avec ingéniosité, le « budget mobilier » que la Mairie lui a alloué. Elle a choisi des meubles à roulettes ! Il suffira donc de les pousser pour redistribuer l’espace en fonction du nombre d’élèves dans la pièce.

 

 

Les incontournables "Max et Lili" (DR)

 

Des affiches de romans – « Charlie et la chocolaterie », « Harry Potter », « Sacrées Sorcières » viennent habiller les murs. Une petite horloge ronde pour arbitrer le tournus des six classes. Et à l’angle, un tout petit bureau équipé de fiches cartonnées que la maîtresse remplira pour chaque emprunt. Car en dessous d’un seuil, l’informatique n’a pas sa place ! Les élèves, très impatients, découvriront cet univers la semaine prochaine. Pendant les heures scolaires, ils pourront s’y rendre, accompagnés de leurs enseignantes et tous les mardis, juste après l’école, de 16h15 à 16h45.

 

Le petit bureau aux fiches cartonnées (DR)

 

Patricia Vascotto n’en est pas à sa première expérience puisqu’au Lignon, où elle enseignait avant, elle avait déjà mis sur pied un espace lecture, mais pour 27 classes ! Si un bon nombre d'ouvrages reste à ranger et quelques-uns à couvrir, cette jeune femme a des idées plein la tête. Elle imagine des concours de dessins sur des thèmes de lecture, des quiz avec à la clé, des livres à gagner. Elle envisage même la venue de conteurs ! Mais avant cela, elle recherche un bon gros tapis où nos enfants pourraient confortablement s’installer, lire et écouter.

 

Carole Cattaneo - 17 janvier 2011

Imprimer